ART EN LUBERON – Chapitre 3 – Atelier Christine Jouval – Marcel

 Text by Julie-Chloe Mougeolle

Il faut remonter dans la Chine ancienne pour retrouver les premières terres mêlées et marbrées, sous la dynastie Tang. Plusieurs siècles après, la terre Mêlée refait son apparition en Angleterre avec Josiah wedgwood (1730/1795), on la retrouve à Apt vraisemblablement quelques années après ainsi que dans d’autres centres français et européens, mais souvent abandonnée par son travail de préparation long et fastidieux.

Au fils du temps, la technique des terres Mêlées est devenue l’identité de la faïence d’Apt, terroir d’argiles locales précieuses aux différents contrastes. Les faïenciers assemblent les terres multicolores, naturelles ou teintées de pigments contenus dans l’ocre de la région. Ce fameux mélange très finement malaxé et pétri composera un dessin dans toute l’épaisseur de la réalisation, donnant ainsi l’aspect minéral des veines du marbre.

Les faïenciers ont par la suite sublimé cette matière noble par des décors spécifiques et magnifiques, qui agrémentent les faïences. Dans un premier temps sous l’influence de la Régence et Louis XV au gré des faïenciers, puis du style Louis XVI et du Directoire. Des années plus tard avec plus de simplicité et de pureté des lignes, la faïence d’Apt adoptera un style plus sobre durant le XIX e siècle avec des courbes plus pures et rustiques composées de décors floraux ou de fruits.

Née à Roussillon aux pieds des falaises d’ocres, Christine s’oriente très vite vers une formation des métiers de la Céramique. La ville d’Apt qui a toujours eu la volonté de soutenir la filière de la faïence, lui a permis de se former aux Métiers de la Céramique dans les années 1980 en Apt. Grâce à plusieurs maîtres de savoir, elle continue ensuite à parfaire son apprentissage dans plusieurs ateliers aptésiens.

En entrant dans son atelier, vous pourrez prendre la mesure de l’artisanat, la relation avec la terre est réelle, l’atelier et le magasin ne font qu’un, toutes les étapes de fabrication sont présentes. Les façonnages des terres mêlées et des marbrés, l’estampage ou le tournage, la cuisson et l’émaillage. L’argile rentre à l’état brut à l’atelier et se transforme en faïence sur les présentoirs.
Influencée par d’autres cultures, Christine met ses mains au service de cette faïence en apportant sa touche féminine dans ce savoir-faire unique et typique qu’est la faïence traditionnelle issue d’une longue lignée de faïenciers depuis le 18 e siècle.
L’atelier réalise sur commande des pièces avec des décors plus élaborés et d’exception, et propose également à la vente des pièces décoratives exposées et vendues au sein de l’atelier.
Nous vous invitons à le découvrir et à partager l’émotion vécue par la céramiste lors de l’ouverture d’un four après cuisson…

http://www.apt-faience-luberon.fr

 

Comments

comments

Utopian

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *