LA MODE EN CELINE DION

Céline Dion veut ajouter une nouvelle corde à son arc : le stylisme. Elle pense sûrement que faire des vêtements est aussi facile que de chanter ou de faire kim ; la bimbo la plus inculte de la Côte californienne.

Son appé­tence pour la mode n’avait échappé à personne étant présente depuis quelques saisons chez Dior et Vuitton pendant les défi­lés Haute Couture, habillée dans des silhouettes ultra­ poin­tues et tendances signées Dior, Giam­bat­tista Valli, voire même des vêtements élabo­rés par son styliste Law Roach.

Céline Dion s’ap­prête à lancer une marque d’ac­ces­soires, compre­nant sacs à main, ensemble de baggages et petites maroqui­ne­ries qui seraient disponibles en septembre prochain. En colla­bo­ra­tion avec le groupe Bugatti, la collec­tion sera présen­tée en exclu­si­vité lors du salon Project Womens 2017 à Las Vegas les 21 et 23 février prochain. Si ses accessoires ont autant de succès que son parfum, il est à prévoir que nous entendions encore pour longtemps la plus française des Québécoises.

Faire de la mode, c’est comme écrire un bouquin pour les artistes chanteurs, prendre un Ghost Writer et ne rien faire seulement raconter son histoire mais surtout avoir un compte en banque bien garni pour par les petites mains qui vous encouragent à devenir ce que vous n’êtes pas.

Ainsi va la monde. L’argent semblerait pour certains décupler leur capacité de vouloir faire, mais pas forcément de réussir. Je trouve que ses envies insultent les ingénieurs, les petites mains de la couture et autres maîtres d’art qui ont pour acquérir leur savoir-faire peiné et usé leur bras et mains.

Le travail a quelque chose de semblable à la mort. C’est une soumission à la matière.

Anonymode

Comments

comments

François Mouclier

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *